Sommeil et médecine générale
Recherche dans le site

Accueil > Questionnaires de méde.. > Tests psychologiques

Tests psychologiques

Avertissement : un diagnostic médical ne peut pas être réalisé par un simple questionnaire.


Le sommeil présente des interactions étroites avec les pathologies psychologiques ou psychiatriques : ces maladies s’accompagnent de perturbation du sommeil ; tandis que ce dernier peut contribuer à leur apparition ou à leur aggravation.

Nous avons pensé utile de regrouper ici quelque-uns des questionnaires utilisés pour le dépistage et l’évaluation de ces troubles (Hamilton, Beck, Madrs, Stroop, MMS, Cinq mots, Rey, Agoraphobie, Mac Nair, GDS, Cornell, ADL, IALD...).
Le résultat de ces tests doivent vous aider à dialoguer avec votre médecin traitant.
Voir aussi en bas de page les liens externe utiles pour trouver d’autres échelles.



1° Troubles anxieux ou dépressifs :

a/. Échelle d’anxiété d’Hamilton :
Attention, de notre point de vue, l’échelle d’Hamilton est surévaluée par la présence de nombreuses propositions qui concernent plus la fatigue que l’anxiété proprement dite.

Echelle d’anxiété d’Hamilton (version courte).
Échelle d’anxiété d’Hamilton (version longue).

b/. Échelle de dépression de Beck.

"Échelle de Beck" est un outil utilisé en consultation (insomnie ou fatigue), pour éliminer une éventuelle pathologie dépressive.
Sa normalité permet d’éliminer l’hypothèse d’une dépression sous-jacente à un trouble du sommeil.

c/. MADRS (Montgomery-Åsberg depression rating scale)
Une autre bon questionnaire d’évaluation de la dépression.

Évaluation de la dépression : MARDS ;
Une bonne échelle de dépistage et de suivit d’un trouble dépressif.


2° Troubles de la mémoire et de l’attention :

a/. Stroop color word test :
un test rapide d’évaluation de la vigilance et de l’attention.
Il met en évidence une augmentation du temps d’exécution dans une situation où le sujet doit inhiber une conduite prévalente.


Nous utilisons ce test en consultation en mesurant le nombre de ligne nécessaire pour acquérir les bons réflexes :
- Un sujet bien concentré est rapidement capable de lire au moins 4 lignes sans faire d’erreur.
- Le sujet somnolent (ou atteint de troubles cognitifs) comprend très bien le test (mais n’arrive pas à éviter les pièges).

b/. Test des "cinq mots"  :

Il existe un trouble de la mémoire si un seul mot est oublié.

Évaluation de la mémoire immédiate :"Les 5 mots" ;

c/. Test des 15 mots de REY

Évaluation professionnelle de la mémoire immédiate :"Les 15 mots" ;
Pour une évaluation plus précise (mais bien plus longue à réaliser), de la capacité d’apprentissage à court terme (Pdf. 11p. avec grilles de recueil et d’interprétation des résultats).

d/. Échelle d’auto évaluation de la mémoire
Ce type d’échelle est très utile pour évaluer par soit même l’impact des tranquillisants ou des somnifères sur la mémoire.

Auto évaluation de la mémoire ;


3° Troubles Phobiques :
Cf. l’article "Troubles Phobiques"

a/. Questionnaire de dépistage de la "Phobie Sociale" :

S’il vous arrive souvent de perdre vos moyens par timidité excessive et que vous évitez certaines situations, faites ce test et apportez-le à votre médecin.

Questionnaire de dépistage des Phobies (ou anxiété) Sociales ;

b/. Questionnaire de dépistage de "l’Agoraphobie" :
Si vous évitez certains lieux par peur de vous sentir en danger ou d’avoir un malaise, vous souffrez peut-être d’agoraphobie, faites ce test et apportez-le à votre médecin.

Questionnaire agoraphobie ;


4°. Échelles gériatriques :
Cf. l’article "Âge et dépression (GDS)."

a/. Plainte de mémoire : échelle de plainte de mémoire de Mac Nair.

Échelle de plainte de mémoire de Mac Nair ;

b/. Mini Mental Score (Folstein 1975), un test standardisé et rapide de dépistage de l’altérations des fonctions intellectuelles.

Le MMS "Mini Mental Score" ;

c/. Échelle de Cornell (Dépression et démence) :
CSDD : Cornell Scale for Depression in Dementia.
Une dépression est suggérée par un score total de 8 ou plus.

Échelle de dépression de Cornell ; (à utiliser si le MMS est inférieur à 15).

d/. Âge et dépendance :
A.D.L (Activity of daily living).
IALD (Instrumental Activities of Daily Living de Lawton).

Échelles d’évaluation de l’autonomie : (détermine le degré d’assistance nécessaire).

Voir aussi les deux questionnaires interactifs du site "Sommeil et médecine générale" :

P.-S. 
JPEG - 1.6 ko
Quelques liens externes pour en savoir plus...

    Autres sources de questionnaires psy :
  • ÉCHELLES D’EVALUATION DE LA PSYCHOPATHOLOGIE Sur le site "FUAG" (France Université Antidépresseurs Groupe).
  • Test de dépression « HAD » sur "SFTG Paris -Nord". (« Si le score d’anxiété est supérieur à 12 et celui de dépression est supérieur à 8, parlez-en à votre médecin »).




Auteur | Contact | Copyleft | Traductions | derniere modif 25 mars 2009.