Sommeil et médecine générale
Recherche dans le site

Fatigue oculaire

"J’y tiens comme à la prunelle de mes yeux"
"ça m’a couté les yeux de la tête"


L’œil est un outil neurologique auto-régulé dont le bon fonctionnement est très sensible à la fatigue et, donc, aux troubles du sommeil.



Le fonctionnement de l’œil et de ses annexes est à la fois très rapide et très automatisé. Les muscles oculomoteurs sont parmi les plus rapides de l’organisme et les fonctions de coordination du regard ou d’accommodation de la vue sont quasiment indépendantes de la volonté.
Il est pourtant frappant de constater que les pathologies du sommeil ne sont pratiquement jamais évoquées devant un tableau de troubles neurodystoniques affectant les yeux.

Fatigue oculaire
(Voir "fatigue et migraine")

Les migraines et les céphalées suscitent fréquemment une consultation chez l’ophtalmologue et il n’est pas rare que cela soit l’occasion du dépistage d’un trouble plus ou moins sévère de la vision.
L’augmentation du temps hebdomadaire passé devant des écrans ou sous éclairage artificiel est souvent mis en avant sans qu’il soit véritablement possible d’évaluer leur impact réel :

- il existe des « accros de jeux vidéo » qui passent des heures devant des écrans sans souffrir de fatigue oculaire ni de migraine (du moins pour autant qu’ils dorment un minimum).

- il existe des milliards d’individus dans le monde qui travaillent, conduisent, et vivent sans jamais porter de lunettes et qui ne souffrent pas de fatigue oculaire ni de migraine.


Nb : tout trouble oculaire nécessite un bilan ophtalmologique spécialisé, afin d’éliminer formellement une éventuelle atteinte lésionnelle. Ce n’est qu’à l’issue de ce bilan qu’on doit savoir évoquer un trouble du sommeil.

Cas clinique : l’intolérance aux écrans

Mr M. est informaticien et fait partie de ces papas modernes qui s’occupent beaucoup de leur jeune bébé. Depuis quelque temps, il souffre de douleurs fulgurantes d’allure migraineuse dont le point de départ serait rétro-oculaire, et qui surviennent lorsqu’il travaille devant son écran d’ordinateur. Il se plaint aussi de fréquents bourdonnements d’oreilles, « mais à 30 ans, ce n’est pas la circulation ». Il a quand même un peu peur d’avoir des vertiges et a décidé d’arrêter le sport parce qu’il se sent fatigué (surtout qu’il ne dort plus très bien malgré la prise récente de somnifère).

Une prise en charge des troubles du sommeil et la reprise d’une activité sportive à l’occasion d’un arrêt de travail de 15 jours donneront de bons résultats sur l’ensemble des symptômes.

(Voir l’article "vertige et sommeil")


Dans notre expérience, la fatigue oculaire est un signe très fréquent de trouble du sommeil. Chez les personnes surmenées et volontaristes qui sont en situation de « tenir bon », la fatigue trouve là un excellent moyen d’expression aboutissant parfois à un véritable handicap à l’instar de la migraine ou des vertiges qui n’en sont que des formes cliniques différentes.

L’intolérance aux écrans est une des plaintes majeures des malades atteints de syndrome de fatigue chronique. Les patients ont tous consulté sans résultat un ou plusieurs spécialistes mais le handicap ne passe qu’avec le repos.
(Voir l’article "Syndrome de fatigue chronique")

En médecine du travail, le traitement préventif de la fatigue oculaire provoquée par certains postes (camionneurs, centrales nucléaires) consiste en une activité physique douce sous des lumières intenses, activité qui a sur le cerveau un effet éveillant très puissant dont découle l’amélioration des performances des yeux.

C’est donc la fatigue qui « dérègle » la vue et non le travail qui « fatigue » les yeux mais le raisonnement médical procède souvent de la logique inverse et il arrive que certains malades portent des lunettes uniquement pour travailler sur écran alors que leur vue est excellente !
(Voir l’article "luminothérapie")

(Voir l’article "Signal d’alarme de la fatigue")
(Voir l’article "Pseudo faux malade")

P.-S. 
JPEG - 1.6 ko
Quelques liens externes pour en savoir plus...
  • ( ...)




Auteur | Contact | Copyleft | Traductions | derniere modif 15 décembre 2010.